Reprendre en main votre vie !

chemins

Soyez le(a) bienvenu(e) sur cette page, et je vous remercie de bien vouloir concéder quelques minutes de votre existence à sa lecture !

C’est déjà un premier pas…

Peut-on reprendre sa Vie en main ?

Manifestement, oui !

Les bonnes questions sont :

  • Comment ?
  • Par où commencer ?
  • Et enfin, pour aller où ?

Aussi, permettez-moi de vous raconter une petite histoire inspirée directement de mes observations et questionnement sur la démarche pour reprendre sa Vie en main

Alors, installez-vous confortablement et… imaginons…

Imaginons une belle et grande demeure, nichée au cœur d’un grand parc arboré.

Approchons-nous et poussons le lourd portail en fer forgé. Ça coince, ça grince, mais il s’entrouvre suffisamment pour nous laisser passer. Entrons !

L’herbe est haute, en pleine bataille. Les haies de buis partent à vau-l’eau. Ici, rien ne semble avoir été entretenu depuis bien longtemps !

Marchons, avançons dans ce qui ressemble à une ancienne allée principale. Sur notre droite une marre d’eau croupie sert de refuge à grenouilles et crapauds. Sur notre gauche, une gloriette qui n’a plus rien de bien glorieux. Face à nous cette belle et grande demeure dont nous pouvons constater les lézardes, tuiles manquantes et fenêtres condamnées.

Montons les sept marches du perron et plaçons-nous devant la porte. Magie, elle s’ouvre !

Elle s’ouvre sur la vision d’une silhouette qui semble frêle et méfiante.

Suivons son invitation réservée, et entrons ! A l’intérieur, l’obscurité règne, seuls quelques traits de lumière filtrent au travers des volets fermés.

Répondons à l’invitation et asseyons-nous. Ecoutons !

Écoutons, entre deux soupirs, ce désir profond d’épanouissement, cet appel vital au déploiement du plein potentiel, cette aspiration à la Paix, à la Joie et à la Liberté… Le tout, ne l’oublions pas, marié à la peur légitime de la douleur et des souffrances redoutées…

Accueillons toutes ses histoires trop longtemps conservées, gardées, étouffées, comprimées…

Alors, tout doucement, agissons !

Qu’en serait-il si nous ouvrions une fenêtre ? Si nous faisions entrer un souffle d’air frais, la chaleur et la lumière du soleil ?

Oui, nous savons ! La pluie, le vent, le froid… risquent d’entrer aussi, et, je le sais, rappeler à votre mémoire les vieilles blessures, les vieilles anxiétés douloureuses… Assurons-nous que ce qui sera ouvert pourra être à nouveau refermé si nécessaire, et puis osons !

Merci de nous avoir fait confiance !

Comment c’est maintenant pour vous ? Mieux ? Tant mieux !

Vous êtes chez vous ici ? C’est un héritage, que vous avez en partie restauré et décoré selon vos goûts… Mais vous n’avez pas pu finir les travaux par manque de force…

D’accord ! Et toutes ces barricades contre les portes et fenêtres… ? Ah, c’est vous aussi ! Ça n’a pas dû être facile à ériger tout ça ? Peut-être y avez-vous consacré une trop grande partie de votre force ? D’autant plus que ces dernières ne semblent pas vous avoir vraiment aidées à profiter pleinement des lieux ! Peut-être pourrions-nous décider de désobstruer une à une toutes les ouvertures ?

Et maintenant, comment vous sentez-vous ? Fébrile ? C’est normal, ne vous en inquiétez pas ! Regardez, des couleurs reviennent sur votre visage, de la force se remet à circuler en vous et vous semblez plus stable, même votre voix est plus marquée…

Vous pouvez sortir maintenant, vous détendre, vous étirer, et puis prendre soin de votre jardin, et enfin reprendre la réorganisation de votre intérieur, faire le tri, nettoyer, réorganiser comme bon vous semble…

Tout va mieux, les peurs extérieures n’en sont plus…

Cependant, il reste ces bruits diffus, sourds, qui suppurent de temps à autre, surtout le soir et la nuit, des combles et de la cave. Ils vous empêchent d’être complètement à l’aise, détendu, ils troublent votre sommeil et vous coupent souvent l’appétit…

Armons-nous de courage, d’une lampe torche, et allons voir…

***

Bien souvent nous arrivons sur terre nanti d’une grande demeure que nous hésitons, redoutons, voire même rechignons à habiter pleinement…

C’est un peu comme si nous résidions au sein d’une seule petite pièce d’un grand château !

Des tas de vrais-fausses bonnes raisons ont fait que…

Et alors vient le jour où la Vie se rappelle à nous :

  • Qu’as-tu fait de ton temps ?
  • Qu’as-tu fait de tes capacités ?
  • Où es-tu ?
  • Où en es-tu de la réalisation de tes rêves ? As-tu fait briller tes valeurs ?
  • Quelles sont tes croyances, tes habitudes, tes compromissions, tes petits arrangements ?

Ainsi, vient un temps où se propose à chacun de nous une reconquête de Soi, de sa Vie, de ce qui va insuffler de la fraîcheur dans son quotidien.

Alors, si une petite voix vous souffle à l’oreille qu’il est l’heure de bouger, d’évoluer, et que vous avez peur de ne pas savoir comment faire, je mets à votre disposition toutes mes forces, ressources humaines et thérapeutiques pour vous accompagner dans ce Travail !

Au plaisir de vous connaître

Fabrice GOUIRAN

Votre Psy en Haute Provence