Oui Mais … Non !

Ou Comment Maîtriser l’art du Discernement en 5 étapes et moins de 10 minutes !

Ça y est, vous vous êtes pris(e) la main dans le sac ! Enfin !

Un long chemin a été parcouru pour en arriver là !

C’est vrai ! Et ça n’a pas été facile tous les jours !

Et, en vous retournant sur vous-même, vous pouvez vous regarder avec fierté !

Il vous a fallu franchir moult barrières, tacites acceptations, injonctions, conditionnements, compromis et autres compromissions. Il vous a fallu douter, faire confiance, oser remettre en question, douter encore, avoir peur, reculer, vouloir tout arrêter, puis… sauter.

Et enfin…

Tel un pèlerin à la pèlerine élimée, l’écume aux lèvres, l’œil morne et embué, vous entrevoyez le bout du voyage, il vous tend les bras, là, juste là devant vous au bout du chemin…

Alors, une Force nouvelle s’éprend de votre Être tout entier près à planter avec vigueur, rage et splendeur, votre bâton au sommet de vos certitudes durement forgées au feu des épreuves de l’existence…

Mais…

Oui, mais…

Le réveil sonne !

Damned !

D’aucun n’avait encore vu un téléphone savoir voler, pourtant vous essayez…

Et voilà un bijou de technologie qui, pour le coup, vole… en éclat !

Mission presque réussie, un téléphone peut savoir voler, certes, c’est pour l’atterrissage que la technologie laisse encore à désirer !

« Aaahhh ! Encore une belle journée qui commence !

La machine à pensée, s’installe, s’étire, sourit, bref, se met en place !

« J’ai eu raison de ne pas m’acheter un téléphone plus moderne, ça me coûtera moins cher à faire réparer !

Brrrrr, fait froid, je vais me faire un café… Ah…, non, un succédané, le café c’est mauvais pour la santé !

Je prendrais bien une petite douche bien chaude moi… Ah…, non, mince, il est déjà 6h30… Vite ! Debout !

Se débarbouiller… à l’eau froide… ça rajeunit la peau… ; s’habiller rapide… ; sauter dans la voit…, ah…, non, sur mon vélo… 

A ce soir la maison !

 

Etape N°1 : Sourire !

Sourire est bon pour la santé ! Le saviez-vous ?

Sourire met en action 17 muscles, c’est un parfait anti-stress même lorsqu’il est feint, je sais qu’il est une source naturelle de relaxation… Je sais aussi que ce mot est issu du Latin sub-ridere, et que cela signifie prendre une expression ironique destinée à tromper.

Mais comme je ne sais pas qui je peux bien tromper, là, seul sur mon vélo, à 6h45 du matin en plein hiver, alors, je souris !

Et ce, malgré le froid qui fouette mon visage et gerce mes lèvres…

 

Etape N°2 : Saluer et honorer !

Gratitude et gentillesse sont bonnes pour la santé ! Le saviez-vous ?

Les neurosciences le prouvent : pratiquer la gratitude au moins 5 min tous les jours est un nectar de bonne santé physique, psychique et relationnelle…

Pffff !!! Maître Mamaya le Grand, le disait déjà bien avant la naissance des neurosciences !

Mais comme personne ne le comprenait, à terme, ça lui en a enlevé l’envie… de sourire…

Saluer et honorer chaque être humain comme s’il était une partie de moi…

Ah…, non…, euh… oui…, Nicole…, ah !

Saluer et honorer, même cette « biiip » de Nicole.

Ah ! et… Monsieur Jean aussi…

Euh, pour mes congés de Noël… ? Ah… ! Ça ne va pas être possible… cette année encore… je comprends, oui…, les clients…

 

Etape N°3 : Comprendre et en(m)pâtir !

Compréhension et empathie sont bonnes pour la santé ! Le saviez-vous ?

L’empathie est le cœur de relations humaines respectueuses et enrichissantes, elle apporte confiance et espoir en l’autre, puis, dans l’absolu, en la race humaine…

Un jour il y aura la paix sur terre et ça commence ici et maintenant…, avec moi !

Je peux comprendre que gérer une grosse affaire, ne soit pas de tout repos pour Monsieur Jean.

Il travaille dur pour nous trouver du travail, et il mérite bien ses vacances de Noël avec ses enfants, il les voit si peu…

Nicole, elle…, elle n’a aucune excuse !

 

Etape N°4 : Hygiène et alimentation !

Être attentif à ce que l’on met dans sa bouche est bon pour la santé ! Le saviez-vous ?

Une salade, s’il vous plaît !

Non, je ne souhaite pas savourer votre plat du jour, jeune homme, je ne pourrais supporter l’idée de faire entrer dans mon corps un morceau de volaille ! Même en sauce…

Une salade, et ce sera tout ! Merci !

 

Etape N°5 : Méditer et respirer !

Ça y est, fin de journée ! Ouf !

Je vais enfin pouvoir prendre un temps pour moi, méditer en écoutant les sons de la nature.

Comment ?

Ecouter du AC/DC à fond en jouant de la « air-guitare » tout en hurlant à tue-tête ma rage de m’être gelé sur mon vélo pour ne pas polluer la terre, de ne pas avoir mangé ce gâteau qui me faisait de l’œil dans la vitrine, de m’être tordu pour dire bonjour et sourire à Nicole et Monsieur Jean, et de ne pas m’octroyer le plaisir d’une petite cigarette ?

Que nenni !

Je vais respirer en écoutant les bruits de la nature, même s’il me faut serrer les dents pour ça !

Et demain…, ô oui, demain… ça ira mieux !

***

Alors, et vous ?

Vous êtes-vous pris la main dans le sac en lisant ma petite histoire ?

Quand je dis, « se prendre la main dans le sac », mon intention est de vous faire toucher du doigt qu’il est possible de se faire du tord avec tout ce qui nous est mis à portée de nos mains !

Peut-être vous êtes-vous surpris à sourire en vous reconnaissant à travers des comportements similaires ?

***

Alors, de quoi parlons-nous finalement ?

De D-I-S-C-E-R-N-E-M-E-N-T

Oui mon cher lecteur, le fameux, le tant parlé, le tellement redouté et incompris, Discernement !

Très simple ! Il s’agit ici, d’idées, d’attitudes, d’habitudes, moralement et socialement acceptables et acceptées qui conditionnent volontairement notre quotidien au risque de le rendre mou, fade, tiède, voire, si on pousse un peu, hyper violent envers soi-même… et les autres…

Bien trop souvent, nous défendons nos rigidités, intolérances et étroitesses avec force, véhémence, et tacite acceptation morale, afin de ne pas les voir être remises en question !

Ainsi, nos certitudes, jugements, positions mentales, ne sont bien malgré nous que des manières de nous arc-bouter contre une limite !

Bref : si j’ai besoin d’avoir raison, c’est que je touche à une de mes limites mentales.

Et si je gratte un peu… apparaît généralement : une peur !

Alors, là, c’est là que c’est merveilleux !

Car je peux retrouver du Pouvoir, Mon Pouvoir !

Car, si je fais preuve d’introspection par un questionnement bien orienté, de bonne foi et de bienveillance envers moi, je peux en douceur franchir cette frontière contact avec le Vivant qui aspire à se déployer en moi !

Et ainsi, à cet endroit, sentir si ce que j’ai décidé de vivre, faire, être, dire, écouter, manger, …, est une source de plaisir, de bien-être, d’apaisement, de douceur et de respect pour mon Être tout entier.

 Oui, vous pouvez relire ces trois dernières lignes encore deux ou trois fois !!!

Bien évidemment, tout ceci sans tomber dans l’auto-complaisance, ce qui est le sujet d’un article connexe…

Suivant ce chemin, je m’oriente tranquillement vers l’émancipation et l’autonomisation… par la maîtrise de l’art du Discernement !

Besoin d’être accompagné sur ce chemin ?

Alors contactez-moi !

Ce texte vous a plu ? …ou pas ?

Usez de discernement et faites le moi savoir dans les commentaires ci-dessous !

Vous m’en verrez ravi et reconnaissant !

Si ma plume vous inspire : inscrivez-vous pour recevoir mes articles en avant première !

Merci et à très vite…

Fabrice GOUIRAN

Votre Psy en Haute Provence